La politique éducative territoriale par les animateurs

Jeudi 20 avril, TapTap 49 a eu le plaisir d’intervenir dans le cadre d’une formation d’approfondissement à l’animation en TAP. Ce fut l’occasion de présenter le réseau aux 11 animateurs stagiaires, exerçant déjà dans le cadre des TAP ou s’y préparant. Mais ce fut surtout l’occasion d’un échange riche avec ces professionnels et leurs deux formateurs.

Comme les réunions participatives pour la production du guide PEdT en avaient déjà témoigné, ces rencontres (formations, ateliers, réunions…) sont des moments privilégiés pour rompre l’isolement dans lequel les acteurs TAP sont plongés, du fait de la nouveauté de ce service public, de l’autonomie de chaque collectivité dans sa mise en oeuvre, de la forte diversité des acteurs et de la polyvalence des missions.
Jeudi dernier, plusieurs points ont été soulevés. Des questions pratico-pratiques (pourquoi je ne peux pas acheter du matériel quand je le vois en promotion en faisant mes courses ? ) aux questions fondamentales, comme « est-ce que je véhicule les bonnes valeurs éducatives en proposant telle et telle activité, de telle ou telle façon ? »
Avec la plateforme collaborative, TapTap 49 propose de poursuivre ces échanges et ces partages. La discussion virtuelle entre professionnels n’est pas encore dans nos pratiques mais elle permet de rassurer les acteurs TAP, d’enrichir leur réflexion (d’autant qu’animateurs, coordinateurs, élus… peuvent participer aux mêmes forums) et d’élaborer des propositions pour faire évoluer les pratiques des collectivités.
Alors n’hésitons plus, développons les échanges entre acteurs TAP, rendons-nous sur l’agora TapTap 49 et participons aux temps d’échange proposés ici ou là en Maine-et-Loire !

Cette rencontre nous a également confortés dans l’idée que les animateurs TAP sont clairement acteurs de la nouvelle politique éducative territoriale. Certains bondiront en lisant cette phrase, car ce sont les animateurs qui côtoient les enfants au quotidien, encore eux qui rencontrent les parents, toujours eux qui conçoivent les activités avec les moyens qu’on leur alloue. Donc il est évident que les animateurs sont acteurs de la politique éducative de leur territoire ! Mais pourquoi, alors, sont-ils si nombreux à s’interroger sur les objectifs pédagogiques à mettre en œuvre, sur la difficulté à créer de la continuité avec les enseignants, voire sur l’organisation hebdomadaire retenue ?
Nous  ne nous lancerons pas ici dans une remise en question des fonctionnements internes à chaque collectivité et association gestionnaire. Non, nous posons une question : comment faciliter la prise en main par les animateurs TAP de leur rôle d’acteur de la politique éducative de territoire ? Comment les assurer toutes et tous qu’ils sont un maillon fort de cette politique ? Et de quels outils ont-ils besoin pour apprivoiser cette posture ?
Cette interrogation nous habite pas mal en ce moment et nous réfléchissons donc à quelques projets à concevoir pour y répondre. Si vous souhaitez participer à cette réflexion et/ou nous faire des propositions, contactez-nous !

Partagez cet article :Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin