Politique éducative partenariale et territoriale, notre appel à mobilisation

A vous tous,

qui depuis 4 ans œuvrez pour la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs ;

  • vous qui proposez des temps d’activités périscolaires complémentaires aux temps scolaires et source d’apprentissage pour les enfants de maternelle et élémentaire ;
  • vous qui construisez des partenariats durables avec les acteurs éducatifs de votre territoire afin que l’enfant soit au cœur de votre action publique ;
  • vous qui vous êtes investis pour acquérir de nouvelles compétences, pour équilibrer au mieux de nouvelles organisations, pour mobiliser et rassurer vos collègues éducateurs, pour concevoir un projet éducatif et des projets pédagogiques ambitieux ;
  • vous qui avez découvert de nouveaux horizons en partageant vos savoirs, vos coups de cœur et vos rêves ;
  • vous qui pensez que les nouveaux rythmes favorisent l’égalité des apprentissages entre les enfants, apportent de nouveaux savoirs à ces écoliers-citoyens, suscitent une dynamique de territoire et invitent à l’écriture de la société de demain ;

 

A vous tous, continuez !

Demain, cet été, dans un an… le cadre scolaire sera modifié et il faudra de nouveau unir nos efforts et nos réflexions pour trouver l’équilibre entre organisation, financement et ambitions éducatives et territoriales.
Mais les TAP ont permis cette opportunité de la coopération entre acteurs éducatifs au sein d’une même collectivité. Coopération entre élus, enseignants, parents, professionnels de l’animation, associations, artisans, bénévoles… pour convenir d’un diagnostic et proposer des actions communes autour de la place de l’enfant et des conditions de son épanouissement.

Cette démarche est à valoriser aujourd’hui, pour que les choix de demain se fassent avec sens et ambitions, pour que les questions d’organisation et de financement servent un projet d’intérêt général.

Ensuite, évaluation et expertise à l’appui, nous serons en mesure de conforter la poursuite de la réforme engagée il y a 4 ans, nous pourrons défendre les métiers et les rythmes, nous pourrons continuer à mutualiser nos pratiques et nos idées, nous pourrons engager de nouveaux projets innovants, pour que la politique éducative se pérennise, se développe et essaime, en partenariat avec les acteurs éducatifs locaux, grâce aux compétences et aux savoirs des professionnels de l’animation, pour les enfants et pour nos territoires.

Partagez cet article :Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin