Mutualisation au Centre social du chemillois

En 2013, la mise en œuvre de la réforme des rythmes et des TAP a suscité beaucoup d’interrogations quant aux moyens dont disposaient les collectivités pour relever ce défi. La mutualisation, ok, mais pas facile quant il n’y a pas de politique éducative partagée entre deux communes… Certains territoires ont alors pu compter sur un partenaire compétent : le centre socio-culturel.

De la co-élaboration du projet éducatif à l’accompagnement des animateurs sur ces 3 dernières années, le centre social du Chemillois est un exemple très intéressant de mutualisation et de cohésion à l’échelle intercommunale.

Retrouvez le fruit d’un entretien avec Benoît Feunteun et Julie Airault sur notre espace collaboratif, à la rubrique reportages et témoignages.

Partagez cet article :Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin