Revalorisation du métier d’ATSEM – oui mais

Par décret en date du 1er mars, le gouvernement reconnait que les ATSEM appartiennent à la communauté éducative et participent pleinement aux activités pédagogiques. Cela permet d’envisager une revalorisation du métier d’ATSEM. Mais ce décret ne consacre pas la valeur éducative des animations proposées sur le temps périscolaires, pourtant fortement développée et soutenue depuis la réforme des rythmes scolaires.

Pour les points positifs, la reconnaissance qualitative des missions de l’ATSEM se traduit par une revalorisation statutaire.

Montant en compétences, les ATSEM peuvent désormais accéder au cadre d’emploi des agents de maitrise. Ils peuvent également, sous condition, candidater au concours interne pour le cadre d’emploi des animateurs territoriaux (pour lequel deux nouvelles spécialités ont été créées).
Cette évolution statutaire permettra à nombreux ATSEM d’accéder à une revalorisation salariale.

Cependant, on regrettera que la communauté éducative demeure circonscrite au monde enseignant

et, en ce qui concerne les ATSEM,  à la mise en œuvre d’activités pédagogiques prévues par les enseignants. Si les missions d’animation du temps périscolaire sont désormais reconnues, et peuvent ainsi intégrer la fiche de poste des ATSEM, ces missions sont exercées, selon le texte, avant ou après les missions éducatives. Le décret ne consacre pas le principe d’une communauté éducative élargit aux animateurs et à tout autre adulte intervenant au sein de l’école (professionnels médico-sociaux notamment) c’est à dire à tous les professionnels accompagnant les apprentissages et l’épanouissement des enfants.

 

Retrouver le décret dans la bibliothèque juridique TapTap49.

 

Partagez cet article :Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn