Parcours participatif : retour sur la 3ème matinée

Lundi 15 janvier, c’était au centre social Evre-et-Mauges d’accueillir les animateur.rice.s du territoire dans le cadre de notre parcours Animateur.rice en périsco, acteur.rice éducatif.ve du territoire.

25 personnes ont répondu à l’invitation pour échanger sur leur pratique, recueillir quelques conseils et concevoir des activités éducatives nouvelles, autour du livre et de l’environnement. Lire la suite

Délaisser la question des rythmes pour fixer les objectifs éducatifs

La réforme de 2013 a souvent été réduite à la seule question du nombre de jours d’école dans la semaine. On l’a d’ailleurs vite appelée « réforme des rythmes  scolaires ». Il est pourtant fondamental de rappeler, et encore plus depuis la possibilité de déroger à la semaine de 4.5 jours d’école, que cette réforme portait avant tout sur Lire la suite

Parcours participatif : retour sur le premier atelier collaboratif

Le 20 novembre dernier a eu lieu la première matinée collaborative de notre parcours participatif 2017-2018 autour de la thématique « animateur.rice en périscolaire, acteur.rice éducatif.ve de mon territoire ».

Autour de deux ateliers + une réflexion, la quinzaine d’animatrices et animateurs présents ont pu interroger les objectifs éducatifs des activités proposées en TAP, la posture de l’animateur.rice dans son rôle pédagogique auprès des enfants ainsi que la place de chacun dans une équipe hétérogène et mouvante. Lire la suite

Rentrée 2018 – l’appel des syndicats de la CFDT

Fruit d’un travail coopératif, les différentes branches syndicales de la CFDT (animation, collectivités territoriales, éducation nationale et enseignement privé) des Pays-de-la-Loire ont rédigé un appel aux élus municipaux des 5 départements au sujet de la rentrée 2018.

Défendant la complémentarité entre les éducateurs ainsi que les 5 matinées scolaires, pour un meilleur accompagnement éducatif des enfants, la CFDT interroge les Maires sur les orientations qu’ils souhaitent prendre à la prochaine rentrée et propose de les accompagner dans les concertations en cours.

EXTRAITS :

« Madame La Maire,
Monsieur Le Maire
Les syndicats de la CFDT concernés par la réforme des rythmes scolaires (métiers des animateurs, Atsem et enseignants), se sont impliqués dans des groupes de concertation pour accompagner une mise en œuvre au plus près des réalités et des contraintes de terrain.
Cette concertation entre différents acteurs de la politique éducative a permis le plus souvent d’élaborer un Projet Educatif et Territorial centré sur l’enfant.
A ce jour, nous souhaiterions savoir où en est votre réflexion pour la rentrée 2018, sachant qu’une décision sera prise par les Inspecteurs d’Académie en début d’année. »

« Pour la CFDT qui porte cette réforme, le rythme de l’enfant est la priorité. Cinq matinées d’apprentissage sont bénéfiques en particulier pour les élèves en difficulté scolaire. De plus les TAP lorsqu’ils sont bien organisés favorisent l’ouverture des élèves aux activités périscolaires de qualité et vitales en particulier en milieu rural où l’offre est plus rare. »

« Aujourd’hui nous sommes inquiets sur la possibilité d’un retour à la semaine de quatre jours qui nous ramènerait à la situation de 2008 avec le record du plus bas nombre de jours d’école par an de l’ensemble des pays de l’OCDE (176 matinées de classe pour une semaine à 4,5 jours contre 140 pour 4 jours). »

« Quand on parle de rythme, il est nécessaire de parler des activités des enfants, et ce, sur l’ensemble de l’année. Ce n’est pas la semaine de 4 jours et demi en elle-même que la CFDT défend mais bien des journées scolaires plus courtes et des temps périscolaires de qualité. »

Les « temps périscolaires sont assumés par des agents territoriaux ou par le biais de convention avec des associations locales. La CFDT n’acceptera pas de voir des temps de travail diminués pour des agents qui sont déjà en situation de précarité (majoritairement féminin et à temps incomplet). »

Politique éducative en Maine-et-Loire – Résultats de notre sondage

Plus de 70 élus ont participé à notre sondage de septembre relatif à la politique éducative territoriale, co-organisé avec l’association des Maires du Maine-et-Loire. Cette belle participation nous permet de dresser un état des lieux de la mise en oeuvre de la nouvelle politique éducative par les communes du Maine-et-Loire et notamment de l’organisation Lire la suite

Maintien du fonds de soutien aux TAP

A l’occasion d’une séance de questions au gouvernement, au Sénat, le ministre de l’Education l’a confirmé : le fonds de soutien est pérennisé, pour les mêmes montants, à l’occasion de la rentrée 2018. Cette aide financière permet donc aux communes satisfaites de l’organisation scolaire sur 5 matinées de maintenir une telle organisation et de poursuivre leur engagement éducatif Lire la suite

Animateurs – le questionnaire de vos pratiques et besoins

Animateur, Animatrice, dans le cadre de la coproduction de vos outils ressources, nous vous invitons à compléter un questionnaire sur vos pratiques, vos ressources et vos besoins.

35 animateurs et animatrices ont déjà participé.
Maintenant à vous de jouer !

questionnaire en ligne : ici

 

Que vous soyez agent.e territorial.e, salarié.e associatif, intervenant.e prestataire ou bénévole, faites-nous part de ce qui vous anime, de vos conditions de travail, de vos souhaits pour l’animation de demain !

Les résultats de ce sondage nous permettront de mieux cerner vos priorités et vos besoins pour exercer pleinement votre fonction d’éducateur.rice. Les résultats (anonymisés) seront compilés et partagés avec la DDCS et les élus du département, ainsi que les mouvements d’éducation populaire.

Votre expérience nous intéresse. Par le recensement de vos pratiques et de vos besoins, nous pourrons porter haut vos envies professionnelles, faire évoluer les propositions d’accompagnement (formation, ressources…) et promouvoir des pistes d’amélioration des conditions de travail de l’animation périscolaire.

Rythmes 2018, mener la concertation

Il y a quelques jours, nous vous livrions quelques informations pour accompagner votre réflexion (lire notre article) en vue de la décision qui vous préoccupe : quelle organisation hebdomadaire à la rentrée prochaine ?
Ces informations sont en effet nécessaires à une prise de décision éclairée : connaître les orientations du ministère de l’éducation et de la jeunesse, maitriser les avantages et les inconvénients de la semaine à 4 jours et de celle à 4.5 jours, identifier les objectifs éducatifs que la collectivité souhaite promouvoir avec ses partenaires.

Mais un autre facteur est fondamental pour décider des rythmes 2018 : comment allez-vous décider ? Lire la suite