Programme de réussite éducative et PEdT

Né du Plan de cohésion sociale et de la loi de Programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005, le Programme de réussite éducative (PRE) est  mis en œuvre depuis onze ans. Il s’adresse aux enfants en âge de scolarité, résidant prioritairement dans les quartiers de la politique de la ville et présentant des signes de fragilité et/ou ne bénéficiant pas d’un environnement social, familial et culturel favorable à leur développement harmonieux.
Le programme de réussite éducative a pour finalité de conjuguer les accompagnements dans les champs éducatif, scolaire, social,sanitaire, culturel, de loisirs et de la parentalité afin d’apporter une réponse globale aux problématiques des enfants accompagnés.

S’appuyer sur la pluridisciplinarité des acteurs locaux pour atteindre des objectifs de réussite éducative n’est pas sans rappeler l’ambition de la réforme des rythmes scolaires. D’ailleurs, le 10 octobre 2016, les ministères de l’éducation nationale et de la ville publiaient une instruction commune pour notamment rappeler l’articulation nécessaire entre les Contrats de ville, dont les PRE sont un volet, et les PEdT :

« Grâce à la mobilisation de tous les services concernés par la réussite éducative et impliqués dans les projets éducatifs de territoire, que pourront être apportées les réponses adaptées aux difficultés individuelles et collectives des enfants en matière scolaire et éducative. Créer les conditions optimales des coopération de l’ensemble des acteurs investis dans l’éducation et la réussite des élèves, en dépassant les logiques de dispositifs et de compétences qui compartimentent les interventions autour de l’enfant est l’enjeu de nos politiques publiques en matière éducative. »

D’ailleurs, selon l’enquête réalisée en 2016, 67% des PRE s’inscrivent dans les PEdT.
Parallèlement, le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires vient de publier son rapport annuel de suivi de la mise en oeuvre des PRE.
En 2015-2016, ce programme concernait 504 projets locaux, 92 000 enfants et 8 800 établissements scolaires.
Au regard de l’enquête menée auprès des acteurs locaux, le CGET note que l’implication de l’éducation nationale dans les activités est très importante, de même que celle des acteurs de la santé, du social et du socio-éducatif. Les partenariats avec les associations sportives, culturelles et de loisirs, les associations de parents d’élèves et les associations de soutien scolaire, en revanche diminuent. Alors que les éducateurs jeunesse et sports sont plus mobilisés qu’auparavant.
Le rapport du CGET rappelle l’importance de la coordination du programme au niveau local, alors que ce poste subi un important turnover :

« Or, pour que les PRE puissent réellement fédérer des partenaires très divers et rendre leur implication durable et active, le coordonnateur doit montrer une maîtrise   de   l’environnement partenarial, une capacité à identifier les cultures professionnelles des acteurs impliqués ainsi qu’une bonne compréhension de leurs interactions. »

logoReglementation

Communauté TapTap 49

En cette fin d’année, et alors que TapTap49 n’a pas encore un an, nous sommes toujours plus nombreux à suivre le projet et à participer au réseau des Temps d’Activités Périscolaires, en Maine-et-Loire

Bien que complémentaires, peu d’entre-vous avez fait le choix de vous inscrire sur plusieurs de nos outils réseau. Nous sommes donc une communauté d’environ 150 personnes à ce jour, composée d’élus locaux et nationaux, d’agents territoriaux, de salariés associatifs, d’artisans et associations locaux, de partenaires éducatifs, de citoyens curieux (parfois au-delà du Maine-et-Loire !)…

Et pour maitre mot, cette communauté a choisi la coopération.
Le travail collectif en images !

Pour bénéficier, en continu, de l’actualité de TapTap49, de nos partenaires et des projets qui peuvent trouver écho en TAP, rejoignez-nous !
Pour coproduire et coconstruire des solutions en faveur de l’efficience des TAP. Rejoignez-nous !

Et pour les TapTapeurs et TapTapeuses inscrits sur la plateforme, rendez-vous sur l’Agora, l’espace dédié à la communauté au sein duquel vous pourrez identifier les autres membres.

groupe

A noter (dès aujourd’hui) dans vos agendas !

L’école, en tant que lieu d’apprentissage est au coeur d’une programmation riche et variée, pour que les grands enjeux de société soient traités au plus près des enfants.

Certes, on ne peut pas participer à tous les évènements, mais lorsqu’il existe des partenaires compétents et motivés sur le territoire, il est dommage de passer à côté ! Alors autant anticiper et proposer sur le temps de TAP de nouvelles découvertes.

Deux évènements que nous vous conseillons :

Partenaires et acteurs des TAP, envisagez-vous de participer à l’une ou l’autre de ces manifestations ? Tenez-nous au courant !

esper-semaine-ess-logo2x_638229semainepressemediaecole

 

Je coopère, tu coopères, nous coopérons : guide PEdT

Je coopère, tu coopères, nous coopérons… Tous acteurs et auteurs du futur guide d’élaboration des PEdT.
Ce sont déjà 40 personnes qui ont participé aux 8 tables rondes proposées les 13 octobre et 15 novembre pour partager leurs pratiques TAP, leurs constats, leurs interrogations, enrichir leur expertise et faire émerger des propositions.
44 questionnaires en ligne complétés et 13 documents partagés.

Mais le projet continue et vous êtes cordialement invités à le rejoindre !

  • 4 questionnaires en ligne pour nous faire part de vos pratiques
  • 3 bibliothèques de documents pour collecter et partager vos PEdT, vos chartes, vos règlements intérieurs, vos guides de présentation et de coordination, vos outils d’évaluation…
  • la réunion participative du 12 décembre, à Angers : celle-ci consacrera un premier temps à restituer les informations capitalisées jusqu’à présent, puis de nouvelles tables rondes seront proposées pour poursuivre les échanges sur des sujets peu ou pas abordés. Afin d’organiser au mieux cette rencontre, merci de vous inscrire, via ce formulaire.

dsc04600

Ainsi, TapTap 49 pourra engager la compilation de vos contributions pour faire émerger un guide d’élaboration des PEdT. Ce guide a vocation à accompagner chacun des acteurs TAP du département dans le cheminement d’évaluation et d’élaboration de son PEdT. Vos questions et vos expérimentations y seront présentées, les propositions et astuces déjà identifiées y seront illustrées. Mais, comme la politique enfance/scolaire ne peut pas se dupliquer d’un territoire à l’autre, nous serons toujours à l’affût de nouvelles idées, de pratiques innovantes, d’expériences à partager…

Ce sera alors une nouvelle étape, celle de l’animation du guide d’élaboration des PEdT, qui s’engagera !

logotaptapDDCS_logo

Un grand merci à tous les partenaires TAP qui s’impliquent dans ce projet !

capture

Retour en images sur la réunion participative du 15 novembre à Briollay :

Education à la connaissance du chien

Depuis 2016, un Programme d’Education à la Connaissance du Chien et au Risque d’Accident par Morsure (PECCRAM) est proposé aux enfants des écoles maternelles et élémentaires, afin de faciliter la relation à l’animal, le respect et le droit à la différence.

Ce programme est porté par les professionnels canins des territoires, après une formation qualifiante. Proposant une intervention structurée de 6 à 7 séances, les intervenants apprendront le langage canin aux enfants ainsi que les comportements adaptés et les éveilleront à une relation respectueuse et responsable de l’animal. La ville de Château-gontier propose cette activité aux enfants des écoles tout au long de cette année.
En Maine-et-Loire, quelques professionnels peuvent intervenir dans vos écoles, dont Madame Corinne André de Denée et Alexis Baudon de Saint-Sauveur-de-Flée. N’hésitez pas à les contacter par messagerie interne sur la plateforme collaborative !

Ce programme peut aussi être partagé avec les animateurs du département car Chantal Hazard, qui en est la créatrice, transmet sa pédagogie à l’occasion d’une formation de 2 jours incluant un kit pédagogique réutilisable. Si votre collectivité ou association est intéressée par une telle démarche, retrouvez toutes les informations sur le site internet dédié.

La prévention routière à l’école est une démarche relativement récente, avec PECCRAM il existe désormais un programme d’éducation à la prévention des morsures et au langage canin.

b9730a87f671116d6d87505103981496

Un bel outil pour les TAP : la radio

La radio fait son grand retour auprès des enfants ! Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter Radio You, ce média conçu en partenariat avec RadioG! et la DDCS 49 (relire l’article). Aujourd’hui, nous vous proposons de regarder de plus près ce qui se fait dans les Mauges, grâce à l’initiative des centres sociaux qui ont créé Radio Fréquence Mauges.

La radio est un outil qui répond à de nombreux objectifs pédagogiques que beaucoup d’entre vous avez inscrits dans vos PEdT et que vous souhaitez développer en TAP. Sans être exhaustifs, la radio vous permet notamment de traiter les sujets suivants :

  • Les médias : que nous disent-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Que faire de cette information ?
  • La relation à l’autre : partageons-nous tous les mêmes idées ? Ecouter et respecter le point de vue de l’autre. Découvrir et comprendre une fonction, une activité, un pays, le vécu d’autrefois…
  • La coopération : comment travailler ensemble ? Que nous apporte la gestion collective d’un sujet ?
  • La technologie : comment ça marche ?

Un outil pédagogique pour les enfants, mais également pour les animateurs, car la radio recueille la parole de nos petits citoyens. De ces ateliers ludiques, dans lesquels la parole est libre, vous pourrez concevoir des projets d’animation adaptés à leurs besoins, leurs envies, leurs utopies… !

Et en plus, la radio a l’avantage d’être facilement diffusable : un outil exceptionnel pour informer les partenaires éducatifs de l’activité réalisée par les enfants en TAP.

Pour en savoir plus, écouter le travail mené par les animateurs de Cléré-sur-Layon, en lien avec le centre socio-culturel Le coin de la rue : Lien podcast,
ou contactez Claire Béghin : 02.41.75.42.70

radiofrequencemauges_logo

Guide d’élaboration des PEdT – réunion de restitution

Alors que se tient ce mardi la seconde réunion participative du projet de coproduction d’un guide d’élaboration des PEdT, nous avons le plaisir de vous convier à une réunion de restitution,

lundi 12 décembre, à 18h, à la DDCS 49 (Angers).

Cette réunion sera l’occasion de vous présenter les informations capitalisées lors des deux réunions participatives, ainsi que via les questionnaires en ligne. Par ailleurs, afin de nous projeter dans la rédaction du guide, nous vous proposerons également de discuter de certains points qui n’auraient pas été abordés lors des réunions précédentes ou que vous souhaiteriez approfondir, mais aussi d’étudier ensemble les avantages et inconvénients des propositions qui ont été identifiées lors des tables rondes.

Inscrivez-vous dès à présent : ICI.

 

Aussi, dans la perspective de cette rencontre, nous vous invitons à nous faire part de ces problématiques ou constats que vous aimeriez aborder, ainsi que des opérations qui vous semblent être intéressantes pour les autres, des fonctionnements que vous conseilleriez aux autres collectivités, des ateliers dont vous êtes fier(e)s…

Et pour ceux qui n’en auraient pas encore eu l’occasion, les questionnaires sont toujours en ligne et la collecte des PEdT toujours ouverte. Les liens vers ces différents outils sont compilés dans la page de présentation du projet : Coproduction d’un guide territorial d’élaboration des PEdT.

invitationreunionrestitution

Circulaire du 8 novembre : orientations périscolaires pour les prochaines années

Par une circulaire conjointe, du 8 novembre 2016, le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports fixent les orientations pour les prochaines années, en matière d’organisation du temps scolaire et d’activités périscolaires.

Confirmant la pérennisation des mesures dérogatoires, en termes d’organisation quotidienne et hebdomadaire ainsi que des mesures expérimentales en matière d’encadrement des activités périscolaires, la circulaire enjoint cependant à une évaluation continue de la mise en oeuvre de ces mesures. Une évaluation qui revient à la direction de la cohésion sociale mais également aux collectivités via le PEdT.

Le PEdT est en effet réaffirmé comme outil majeur de la réforme éducative des territoires, outil qui doit faciliter la cohésion entre les éducateurs (enseignants et animateurs notamment) et qui doit fixer des objectifs de continuité éducative. Les dérogations aux rythmes scolaires sont d’ailleurs conditionnées à cette coopération.

Autre acteur départemental majeur, gage d’un travail commun entre enseignants et animateurs, le groupe d’appui départemental (co-piloté par l’inspection académique et la direction de la cohésion sociale) voit ses missions renouvelées. Reprenant les préconisations du rapport sénatorial du printemps dernier, les ministères de l’éducation nationale et de la jeunesse demandent aux GAD de mener les actions suivantes :

  • réaliser un bilan qualitatif et quantitatif des nouveaux rythmes,
  • accompagner les collectivités dans une démarche d’évaluation des PEdT et dans la mise en place des nouvelles mesures,
  • diffuser les bonnes pratiques dans le département, inciter à la mutualisation des ressources et mettre en place des formations communes aux personnels d’animation et aux enseignants.

Pour plus de renseignements, lire la circulaire et sa synthèse dans l’espace règlementaire de la plateforme collaborative : ICI.

Cette circulaire ne revient pas sur la décision très contestée de pérenniser les taux d’encadrement de 1 pour 14 et 1 pour 18. Les craintes concernant la qualité de l’accueil périscolaire et la sécurité des enfants ont cependant été entendues puisque ces mesures sont assorties de préconisations, d’une évaluation continue territorialisée et d’un accompagnement des acteurs périscolaires. Une inconnue demeure cependant quant aux moyens dont disposeront DDCS et GAD pour mener à bien ces nouvelles missions.

logoReglementation

Cinéma parlant – formation aux outils pédagogiques cinéma et numérique

L’association Cinéma parlant créée en 1976 développe des activités d’éducation à l’image. Dans le cadre de ses missions (inciter à la découverte, favoriser la rencontre, renforcer la curiosité des publics, accompagner les amateurs et jeunes réalisateurs, sensibiliser, former, …) l’association propose une formation de deux journées autour d’outils pédagogiques cinéma et numérique adaptés aux enfants de 3 à 14 ans.

Durant cette formation, l’accent sera porté sur l’utilisation de ces outils pendant les Temps d’Accueil Périscolaire.

La formation se déroule les 8 et 9 décembre, de 9h30 à 16h30, dans les locaux de l’association (Angers), et est gratuite.

Le programme est à retrouver sur l’agenda TapTap 49 : Ici.

 

LOGO_ACP_NB_avril10

Partageons nos fiches d’activités TAP

Mener un projet d’animation, en TAP, c’est tout un travail :

  • Murir une animation en lien avec les objectifs pédagogiques de la collectivité ou bien proposer une session d’activités en lien avec un projet scolaire de l’école ;
  • formaliser les objectifs attendus, pour chaque séance et pour la session ;
  • décrire les activités qui seront réalisées : contenu de l’animation, matériel nécessaire…

D’autant que même si l’équipe d’animation se réunit régulièrement pour préparer les TAP, l’animateur est souvent bien seul pour monter son projet.

Alors un petit coup de pouce est toujours le bienvenu !  C’est pourquoi nous avons créé un espace dédié Concevoir et animer un atelier TAP, sur la plateforme collaborative. Sur cet espace, vous trouverez une bibliothèque intitulée Malle aux activités TAP, que chacun peut alimenter. Rien de tel que des activités testées et expérimentées, dont vous êtes satisfaits !
Plus vous partagerez vos activités et plus vous aurez d’idées pour vos prochaines animations : donnons tous un peu pour recevoir beaucoup & faites-vous confiance, votre expérience en intéresse plus d’un !
Si vous mettez en pratique une activité de la malle, n’hésitez pas à y adjoindre un commentaire.

Afin de répondre à ce souci de manque de temps pour concevoir des animations, quelques partenaires et acteurs des TAP, ont également pris le temps de compiler des fiches d’activités. Vous trouverez donc également sur cet espace collaboratif pour animateurs les tomes 1 et 2 des activités de l’AFOCAL ainsi qu’un dossier d’activités rédigé par le Centre socioculturel Le Coin de la Rue.

logolecoindelaruepuzzle