Semaine de la Démocratie scolaire

A l’occasion de la semaine de la Démocratie Scolaire, focus sur les parents d’élèves, partenaires des TAP !

Et oui, les parents d’élèves sont membres à part entière de la communauté éducative. A ce titre, ils doivent être associés aux projets éducatifs d’école ou d’établissement et concertés dans la mise en place des nouveaux rythmes éducatifs (élaboration et évaluation du PEdT, organisation des TAP…).

Cette semaine auront lieu les élections de parents d’élèves. Les représentant élus siègeront au Conseil d’école. Instance au cours de laquelle les parents donnent leurs avis et émettent des suggestions concernant la vie de l’école :  les actions pédagogiques et éducatives qui sont entreprises pour réaliser les objectifs nationaux du service public d’enseignement ;   l’utilisation des moyens alloués à l’école ;   les conditions de bonne intégration d’enfants handicapés ;   les activités périscolaires ;   la restauration scolaire ;   l’hygiène scolaire ;   la protection et la sécurité des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire notamment contre toutes les formes de violence et de discrimination, en particulier de harcèlement ;  le respect et la mise en application des valeurs et des principes de la République.

Cette année, la reconnaissance par l’institution scolaire du rôle des parents délégués est renforcée par la mise en place d’un « statut du parent délégué ». Ce statut permet de favoriser et de reconnaître leur engagement.  Il se conjugue avec les actions menées par les fédérations de parents d’élèves en matière de formation de leurs membres et d’implication des parents d’élèves dits « éloignés ».

electionparentseleves

Quelques documents à lire :

Et découvrez l’application eParents

Du codage en TAP ?

1 minute pour comprendre le codage à l’école !

Internet et numérique sont désormais le quotidien des enfants. Face à la diversité des supports et des fonctionnalités, nul doute qu’un apprentissage des bases informatiques permettra aux enfants de progresser en sécurité parmi toutes les applications accessibles. Une connaissance qui leur permettra également de s’instruire, de jouer et de vivre leurs réseaux en acteur critique et responsable.

Le numérique est une approche scientifique. Canopé 49 peut vous accompagner dans la mise en place d’ateliers.

Canope

 

revendication de nouveau statut pour les ATSEM

Depuis la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, les missions des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles (ATSEM) sont reconnues pour leur diversité. Dans nombreuses collectivités, ces agents sont responsables d’activités périscolaires, dans le cadre des TAP. De nouvelles responsabilités, de nouvelles compétences… être ATSEM est un métier à multiples casquettes, portées l’une après l’autre au cours de la journée, et pourtant auprès du même public.

La professionnalisation des ATSEM dans la voie de l’animation et le développement de leurs compétences est un enjeu fort de la réforme des rythmes scolaires. Cet enjeu a été pointé par les derniers rapports, notamment celui de la sénatrice F. Cartron. Le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale y est également sensible (relire l’article du 7 juin 2016).

Aujourd’hui, ce sont les ATSEM eux-mêmes qui engagent le mouvement pour une reconnaissance de leur métier, passant notamment par un nouveau statut : Lire Les ATSEM réclament un nouveau statut.

Guide d’élaboration des PEdT – 2nde étape

La démarche collaborative de TapTap 49, ayant pour objectif de produire un guide d’élaboration et d’évaluation des PEdT se poursuit.

Après une phase de collecte des pratiques territoriales, nous ouvrons la phase de concertation !  Et c’est avec un grand plaisir que nous vous convions à deux réunions participatives :

  • le jeudi 13 octobre à 18h, à Gennes – Val de Loire, autour des thématiques Objectifs éducatifs et territoriaux & Organisation des rythmes éducatifs
  • le mardi 15 novembre à 18h, à Briollay, autour des thématiques Gestion des TAP & Coût​ ​et ​financements ​des TAP
Ces réunions participatives s’organiseront autour de 4 à 5 tables rondes, permettant à l’ensemble des participants de s’exprimer, pour chacun des sous-thèmes proposés, sur les pratiques de leur collectivité, les avantages et inconvénients identifiés ainsi que sur des pistes d’amélioration pour les années à venir.
Ainsi pour le 13 octobre, les sujets abordés seront :

  • La coopération de l’ensemble des acteurs de l’éducation à l’élaboration du PEdT
  • La co-éducation animateurs/enseignants
  • L’adaptation du service TAP à l’ensemble des enfants scolarisés
  • Les indicateurs d’amélioration des apprentissages

Pour le 15 novembre, les tables rondes s’intéresseront aux sujets suivants :

  • Accueil périscolaire, compétence municipale ou intercommunale
  • Coordinateur et animateur TAP : nouveaux métiers de l’animation
  • Les partenaires éducatifs de la mise en oeuvre du service TAP
  • Accompagnements financiers et ressources pédagogiques mutualisées
  • gratuité ou redevance du service public TAP ?

 

Inscrivez-vous sans plus tarder, via le formulaire en ligne, ou par courriel auprès de sarah.bagourd@reseautaptap.fr

invitationreunionsparticipatives

Pour suivre le projet, participer aux collectes d’information, connaître les dates de réunion… consultez la page dédiée co-production d’un guide d’élaboration des PEdT.

 

logotaptap DDCS_logo

 

 

 

 

 

logo_gennes_val_de_loirelogobriollay

le modèle éducatif français remis en question

Aujourd’hui, permettez à TapTap 49 de faire un petit pas de côté afin d’évoquer le modèle éducatif dans sa globalité au regard de deux éléments d’information récents.

En effet, le Conseil National d’Evaluation du Système Scolaire (CNESCO) vient de publier un rapport sur les inégalités à l’école. Issue d’un travail scientifique mené par des chercheurs en sociologie, économie, didactique et psychologie, cette étude analyse et présente les différents facteurs des inégalités sociales observées à l’école.

Alors que les réformes et dispositifs scolaires ont été très nombreux depuis 15 ans pour remédier à ce constat (notamment les objectifs de mixité sociale, l’étude du CNESCO révèle que les inégalités sont toujours de plus en plus fortes. Et de conclure, que la notion de Justice doit être au cœur des missions pédagogiques de la maternelle au collège afin que les enfants bénéficient des mêmes acquis en fin de cycle obligatoire quel que soit leur milieu social : donner plus à ceux qui ont moins.

La synthèse du rapport du CNESCO ainsi que les 7 préconisations de l’instance sont à consulter ici.

Enfin, le CNESCO pointe la faiblesse des apports scientifiques dans les choix politiques éducatifs, la mise en oeuvre de dispositifs individualisant et l’absence de changement fondamental des pratiques pédagogiques. Cela ne peut que faire écho au discours aujourd’hui médiatisé de Céline Alvarez (à retrouver ici).

 

Extrait du rapport CNESCO : « Les pays de l’OCDE marqués par des inégalités sociales à l’école limitées, notamment les pays scandinaves ou certains pays asiatiques, ont réussi leur mutation scolaire grâce à un consensus politique de long terme sur leur approche nationale de la justice à l’école. Des approches plus novatrices, comme celle de l’équité, ont été débattues et irriguent désormais les écoles de ces pays.

La France peine aujourd’hui à avancer dans sa lutte contre les inégalités à l’école du fait de ce manque de consensus sur sa vision de la justice à l’école. Tous les Français sont d’accord pour plus d’égalité à l’école, mais chacun y met des interprétations différentes.
Aujourd’hui, la conception de la justice à l’école est, en effet, encore très marquée par le principe historique d’égalité des chances dans une perspective méritocratique. »

L’actualité TAP en un clic

La plateforme collaborative TapTap 49 s’est équipée de nouveaux pluggins  ! Retrouvez ainsi, sur la première page de notre espace collaboratif, l’actualité TAP du Maine-et-Loire, celle de TapTap 49 mais aussi celle des partenaires du réseau.

La plateforme collaborative est déjà dans vos favoris internet (?!), vous n’avez donc plus qu’à vous connectez pour avoir accès aux évènements à venir, aux informations des membres TapTap 49 (formation, journée découverte…) ainsi qu’aux derniers textes de lois.

L’agenda tout comme le fil d’actualité sont des outils participatifs. Vous pouvez donc vous-mêmes les alimenter et ainsi partager avec l’ensemble de la communauté.

engrenage

Radio You en TAP ?!?

Radio G! et la DDCS du Maine-et-Loire ont créé un nouveau média : Radio You, une webradio s’adressant aux enfants et ados de 6 à 15 ans, ainsi qu’aux  professionnels de l’éducation.

Radio You est un espace ludique et informatif qui rassemble des productions sonores réalisées par différents contributeurs (enfants, animateurs, associations diverses…). Radio You a été imaginée pour permettre aux 6-15 ans de s’informer, se cultiver et découvrir le monde et les autres de manière ludique et créative.

Ainsi, plusieurs rubriques ont été imaginées, telles que :
– You lecture : des histoires pour s’endormir ou des idées lectures pour les adolescents
– You cuisine : des recettes à faire soi-même
– You musique : des chroniques pour découvrir les différents courants musicaux et des play-lists
– You découvre : des chroniques pour découvrir ce qui nous entoure…
– You lol : des blagues et devinettes réalisées par des jeunes
– You micro-trottoir : des enfants posent leurs questions

A découvrir sans tarder sur le site www.radioyou.fr et à suivre sur Facebook et Twitter.

Vous pouvez-mêmes participer ! Ce projet rassemble de nombreux partenaires qui viennent enrichir le programme de Radio You : des associations, centres de loisirs, maisons de quartier, créateurs sonore ou encore maisons d’édition…
Les acteurs éducatifs du territoire intéressés par l’outil radio peuvent rejoindre Radio You et proposer leurs productions sonores. La DDCS49 propose une session de formation pour apprendre à utiliser l’outil les 4, 6 et 7 octobre (Inscription en ligne).

3-logo_you

Fonds de soutien 2016-2017

La campagne 2016-2017 de versement des aides du fonds de soutien aux communes est lancée. Pour les collectivités qui ont conclu un nouveau PEdT à compter de l’année scolaire 2016-2017, n’oubliez pas de vous rendre sur la page internet dédiée pour compléter le formulaire.

Pour les collectivités dont le PEdT n’est pas encore échu, et qui ont perçu l’aide ministérielle en 2015, vous n’avez pas de demande à formuler.

Depuis 2013, le montant total des aides versées par l’État aux communes et intercommunalités s’élève à 834 millions d’euros. A l’occasion de cette nouvelle campagne pour le fonds de soutien, le ministère de l’éducation présente des statistiques nationales actualisées, à consulter ici.

logoReglementation